Jacques et son rêve!

Portrait de Benoît Duchaine

Un jour, Jacques décida de se lancer en affaires et d'ouvrir un garage de mécanique générale dans sa belle petite ville de quelques milliers d'âmes. Après tout, il avait assez d'expérience dans le domaine et il rêvait du jour où il pourrait servir sa propre clientèle et gérer ses employés comme il le souhaitait.

Ainsi, Jacques visita de nombreux garages à vendre jusqu'au jour où l'emplacement et le prix parfait se présentèrent. Une fois la vente réglée, les clés en main et la tête remplie d'idées, Jacques se mit au travail et aménagea son garage du mieux qu'il le pouvait. Avec toutes les économies qui lui restaient, il acheta sa papeterie, fît installer une ligne téléphonique et se procura tout le matériel nécessaire pour accueillir les clients. Finalement, il fît poser une superbe enseigne lumineuse dernier cri, il voulait être vu!

Au moment d'acheter ses outils de travail, il réalisa que l'argent avait fondu dans son compte, mais peu importe, il se procura des outils à très bas prix dans un magasin à rayons; après tout, une clé à molette reste une clé à molette non? Jacques était content, il avait réussi à réaliser son rêve.

Dès les premiers clients, les malheurs se succèdèrent, les outils n'étant pas de qualité, ils se brisèrent les uns après les autres. Jacques n'ayant toujours pas eu le temps de faire des profits, dû les remplacer en les rachetant toujours chez le même détaillant. Le temps consacré à la réparation étant plus long, les clients mécontents ne revinrent plus au garage de Jacques.

C'est ainsi qu'après quelques mois seulement, Jacques a dû renoncer à son rêve, et à fermé son garage.

La morale de cette histoire

Je suis persuadé que tous vous avez su reconnaître la faute grave de Jacques: comment pensait-il servir correctement sa clientèle avec des outils de grande surface?

La corrélation

Pourtant, au fil des années, je vois exactement le même problème se reproduire dans les entreprises. Ces dernières perdent un temps fou et, plus souvent qu'autrement sans avoir aucune idée de la quantité d'heures, à travailler avec de très mauvais outils informatiques.  Dans certains cas, ils en n'ont aucun et travaillent à la mitaine. Sans vraiment le savoir, les entreprises hypothèquent leur service à la clientèle parce qu'elles sont mal équipées en terme informatique.  Mais le plus grand des problèmes, c'est que l'entreprise ne le sait même pas!

Pour en prendre conscience, l'entreprise doit souvent faire face à un échec ou à une difficulté qui lui fait perdre beaucoup d'énergie et d'argent.  Par soucis d'économie d'argent, elles continuent d'être inefficaces alors que de simples changements pourraient contribuer à son succès.

Un premier pas vers une solution : le diagnostic

Comme je vous le mentionnais, il suffit de quelques changements pour faire une différence.  Mais lesquels?  Pour répondre à cette question, dans notre pratique d'affaires chez Typhon, nous offrons aux entreprises la possibilité de faire un diagnostic de leur entreprise.  Quelle est la réalité quotidienne de l'entreprise? Où se situent les problématiques? Qu'est-ce qu'on pourrait faire pour y remédier? Forts de notre expérience, il suffit de quelques heures pour avoir le portrait de la situation et pour présenter des solutions, généralement 2 ou 3 heures suffisent.  Vous pourriez donc avoir entre les mains le diagnostic de votre entreprise et le plan pour l'améliorer.  Et ce, pour le prix d'une inspection de voiture chez votre concessionnaire! :)